top of page

La sécheresse oculaire

La sécheresse oculaire est fréquente et provoque un inconfort de la vision, une sensation de gêne mais peut aussi dans certains cas entraîner des infections oculaires et des irritations de la cornée.


Comment savoir si on souffre de sécheresse oculaire? Pour avoir un diagnostique précis, il doit être réalisé par un ophtalmologue

Mais voici quelques informations qui peuvent vous aiguiller:

  • sensation de picotements, de démangeaisons ou de brûlure des yeux

  • sensation d’avoir un corps étranger ou du sable dans les yeux

  • gêne au réveil le matin avec paupières collées

  • sensibilité à la lumière, au vent ou la fumée de cigarette

  • absence de larmes dans des situations qui favorisent le déclenchement de sécrétion : épluchage d’oignon, émotions…

  • impression de voir moins bien

  • présence de larmes à la lecture, au vent…

  • difficulté lors du port de lentilles de contact

  • fatigue des yeux


Les différentes origines


La sècheresse oculaire provient d’une mauvaise qualité ou de la baisse de production de larmes. Les glandes lacrymales produisent en permanence des larmes qui sont ensuite étalées sur toute la surface de l’œil grâce au clignement des paupières. Une larme est composée d’eau et de corps gras, elle agit comme une protection devant la cornée et protège des nuisances extérieures comme les poussières et les bactéries.

Les larmes ont pour rôle d’humidifier, nourrir et protéger la cornée!


La sécheresse oculaire peut être due à plusieurs facteurs, comme par exemple:


1/ Le vieillissement (le plus commun), la production de larmes est en effet moins conséquente avec l’âge (les glandes lacrymales s’atrophient). La ménopause chez la femme et l’andropause chez l’homme aggravent aussi le phénomène. Mais l’âge n’est pas le seul facteur.


2/ L’environnement joue un rôle très important. La pollution, le froid, le vent, la haute altitude, l’air sec, la climatisation, la fumée… accentuent tous la fréquence de la sécheresse des yeux.


3/ La prise de certains médicaments peut aussi avoir pour conséquence d’avoir les yeux secs.


4/ Certaines maladies sont également à l’origine de la sécheresse oculaire, le dermite séborrhéique, le psoriasis, la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, le VIH et l’hépatite C.


5/ Le port de lentilles de contact peut aussi favoriser la diminution de la production des larmes


Quelques bons réflexes à avoir?


En cas de sécheresse oculaire, il est important d’éviter tout ce qui peut irriter l’œil ou accentuer l’évaporation des larmes.

  • Eviter l’utilisation de la climatisation lorsque que ce n’est pas nécessaire

  • Limiter l’exposition à la pollution

  • Limiter l’exposition à la fumée

  • Se protéger du vent et du soleil avec des lunettes adaptées

  • En cas de travail sur l’écran, faire régulièrement des pauses et se forcer à cligner régulièrement des yeux

  • Respecter les conseils d’utilisation et d’entretien des lentilles et lunettes de vue

  • Dans la mesure du possible, éviter la consommation de médicaments ayant comme effet secondaire une sécheresse oculaire et ne pas hésiter à en parler à votre médecin

  • Alterner le port des lentilles de contact et lunettes de vue

  • Bien se laver les mains avant de toucher les yeux


Et pour se soulager?


Cela va dépendre de l’origine de cette sècheresse: diagnostic que pourra réaliser votre ophtalmologue!

Mais dans la plupart des cas, il n’existe malheureusement pas de traitement. Les solutions qui sont proposées visent à soulager les symptômes et à humidifier la cornée.

Vous avez surement entendu parler des larmes artificielles ou les gels lacrymaux!


Je reste évidemment disponible à la parapharmacie Riviera M’Badon pour en discuter! A bientôt

DPK.

Comments


bottom of page